Dossier bioclimatique II : le parking drainant

Le végétal et l’hydrologique aux Sentiers du Marais

Bioclimatique > Dossier bioclimatique II : le parking drainant

La gestion de l’eau

Le parking fait partie de l’environnement : nous sommes sur un ancien marais qui est un espace naturel sensible. Rappelons-nous que ce marais est un aménagement humain et que les canaux ont été construits par l’homme il y a trois ou quatre siècles… Lors de l’ouverture du magasin en 2000, nous avions certainement comblé en créant trop de surfaces planes. Nous avons donc reconstitué ces espaces naturels sensibles avec des canaux qui permettent à la circulation de se faire, et en mettant en place tout un système de filtration de l’eau.

Le parking, très herbé et paysager, a des aspects originaux de par ses zones filtrantes qui n’ont pas qu’une fonction esthétique mais avant tout une fonction pratique. Ces zones permettent de récupérer les eaux de pluie. Récoltées par les noues, elles descendent par un système gravitaire jusqu’à des plantes qui traitent les hydrocarbures. Nous parvenons ainsi à retrouver de l’eau naturelle en recréant tout un cycle de gestion de l’eau et tout un système qui permet à l’eau de s’évacuer.

La faune et la flore

Nous avions la volonté de ne mettre en place que des espèces du secteur, en lien avec le Marais. Nous avons lutté notamment contre des espèces invasives animales et végétales. Nous avons créé des mares à amphibiens, éradiqué les plantes envahissantes comme les Baccharis pour remettre en place des saules pourpres, du pavot jaune des sables, ou de la grande verveine – des espèces emblématique du Marais connues pour leurs propriétés régénératives.

Lire aussi :
www.lessentiersdumarais.fr/environnement/article/naissance-d-un-site-naturel-remarquable.html

La praticité

Une large place a été faite aux circulations douces et aux véhicules électriques. Des zones spécifiques pour les piétons et pour les vélos ont été créées. 10 bornes d’emplacements électriques ont été installées, cinq à l’extérieur et cinq à l’intérieur, avec une petite nuance toutefois : les bornes extérieures font 3 KW, tandis que les bornes intérieures font 22 KW, ce qui permet un rechargement des voitures de façon beaucoup plus efficace et beaucoup plus rapide.

Au niveau de la praticité du parking, nous avons instauré un sens de circulation en séparant les deux flux, celui du parking extérieur et celui du parking intérieur afin d’améliorer la fluidité de l’ensemble. Des bornes de comptage ont également été installées pour permettre l’affichage des places disponibles dans chaque zone de parking.

Lire aussi :
www.lessentiersdumarais.fr/la-libellule/la-web-serie-rencontres/le-projet-la-philosophie-le-parking.html